Strada Pasquale Paoli

Pasquale Paoli
Pasquale PAOLI

(1725, Morosaglia - 1807 Londres)


Né le 06 Avril 1725 à Morosaglia, fils de Giacinto, Général de la Nation et de Dionisa Valentini, Anton Filippo Pasquale passe son enfance dans ce village. A quatorze ans, il s'embarque pour Naples le 7 juillet 1739 accompagnant son père et les cent chefs exilés.

 

Son père et Luiggi Giafferi sont colonels au régiment " Corsica " dans lequel il entre en 1741 avant de passer au " Real Farnese " pendant les années qui suivent, il s'inscrit à l'académie militaire et acquiert une vaste culture en fréquentant l'université et en étant profondément marqué par l'esprit des Lumières.


Avant que la Révolution Corse qui a commencé en 1730 ne connaisse une deuxième phase, Paoli est appelé en Corse où en juillet 1755 il est élu général de la nation à la " consulta " de le Casabianca. Une institution fixe les principes et les institutions du régime. La nation se donne les attributs de la souveraineté : drapeau, capitale, monnaie, armée, flotte. L'université de Corse sera créée en 1765.


Le choix d'un développement économique et commercial moderne entraine la création du Port d'île Rousse.


La France décide de recueillir les droits douteux de Gênes sur la Corse. La guerre est déclarée. La résistance Corse est d'abord victoirieuse à Borgo puis le 3 mai 1769, la bataille de Ponte Novu brise tout espoir.

 

Paoli s'embarque pour l'Angleterre. Puis 20 ans plus tard en 1789, les révolutionnaires français reçoivent triomphalement Paoli à Paris. Il revient en Corse et de nouveau en désaccord avec les autorités françaises, il fait appel à la flotte anglaise pour s'emparer de villes côtières.

 

C'est la création du Royaume Anglo-Corse du 15 juin 1794 à Corte. Contrairement à ses attentes, Sir Gilbert Elliot est nommé vice-roi . retiré chez lui, il décide à nouveau de s'exiler le 14 octobre 1795 en Angleterre. Durant les deux années il suit d'un œil favorable l'ascension de Napoléon.


Il meurt le 5 février 1807 à Londres. Ses cendres ont été ramenées en Corse dans sa maison natale de Morosaglia en 1889.


Pascal Paoli s'est rendu de nombreuses fois à Oletta, pour y rencontrer ses partisans ou à l'occasion de consultes qui se sont tenues au couvent de Saint François notamment pour la consulte extraordinaire du 28 août 1768 au cours de la laquelle l'assemblée de la Nation s'est réunie pour savoir quelle attitude à adopter à la suite de l'attitude de la France.


A l'issue de celle-ci, les édits du roi ont été déchirés et foulés au pied.     

Pasquale Paoli et Napoleon
Pasquale Paoli et Napoleon